Navigation

Comillas - Leces

06-08-2016
85 km
Aller aux photos

Points d'intérêt

  • San Vicente de la Barquera
  • Llanes
  • Ribadesella

Nouvelle levée aux aurores et frugal petit-déjeuner face à l'océan. Le soleil darde déjà ses rayons, il faudra aller le plus loin possible tant qu'il fait frais.

On redescend de Comillas pour retrouver la route longeant le littoral. Les arrêts sont fréquents. Pour admirer quelques bovidés paissant aux cornes courbes impressionnantes. Pour s'émerveiller devant les reflets de l'astre du jour sur un marais...

Nos "pas" nous mènent à San Vicente de la Barquera. Sise au bord de l'eau, on y accède via un pont qui traverse l'estuaire au ras des flots.

La Cantabrie laisse bientôt place aux Asturies. Le séjour y a finalement été assez court. Ce qui n'est pas déplaisant tant les paysages cantabriciens, cantabriens ou cantabriquets ont été assez fades.

Une petite pause dans les routes rapides, on se retrouve au milieu d'un dédale de petites rues de campagne formées par les maisons. Nous nous arrêtons quelques instants près d'un ancien lavoir pour nous restaurer et remplir les gourdes. Les kilomètres suivants sont une succession de ces ruelles, aux maisons affleurantes. On se perd, on tourne, on rebrousse chemin. Où finissent les chemins? Où commencent les jardinets?

Nous finissons par retrouver la nationale et pédalons jusqu'à Llanes. Fait remarquable, la ville à été élue plus belle ville de 1953. Ça a le mérite d'être dit.

On continue vers l'ouest via de petits chemins champêtres pour débarquer à Ribadesella. La ville est en fête, les drapeaux sont de sortie, il y a du monde partout, certains arborent une sorte de pardessus de mousquetaire. Le pont qui traverse la ville est assailli de badauds. Ils attendaient quelque chose dont on ne saura finalement rien. On ne s'y a attarde pas. Après une ultime grimpette, nous faisons halte dans le petit village de Leces

Commentaires

Vous vous êtes au moins beignet une fois dans une mer avec des grosses vagues ? Dites pas non parce que ça sert à rien.
Peeter, tout en finesse (et pâtisserie)

Ajouter un commentaire