Navigation

Gama - Comillas

05-08-2016
81 km
Aller aux photos

Points d'intérêt

  • Escalante
  • Somo
  • Santander
  • Comillas

On ne Santander pas à ça

La pluie a continué toute la nuit mais a eu le décence de cesser au matin. C'est donc sous la grisaille que nous avons enfourché nous destriers. L'humidité globale a empêché le linge de sécher, et le temps n'aidant pas, l'option sèche-linge-vélocipédique n'est pas envisageable. Ça annonce tout de suite la moiteur ...

Direction le nord pour essayer de rejoindre Santander, la capitale cantabrique. Première escale à Escalante, qui sans faire d'esclandre n'excelle pas pour autant. Par contre, un petit ponton s'élance au dessus d'une lisse étendue d'eau sous un ciel où se peignent les premiers flamboiements du jour. On y fait un tour pour contempler cette vision quasi surréaliste.

La route nous emmène jusqu'à Somo, petite ville portuaire à l'est de la baie de Santander. Nous décidons de couper et de rejoindre la capitale par bateau.
La traversée se fait sans encombre sur un petit esquif faisant la navette entre les deux rivages.

La ville nous accueille à trombes ouvertes, et malgré l'attente sous un abri, l'averse ne cesse. On décide alors que quitter la ville et continuer vers l'ouest. De Santander nous n'aurons presque rien vu. De sa proche banlieue nous avons pu admirer les magnifiques zones industrielles, tout en étant trempés jusqu'au trognon et aspergés par les voitures.

Les paysages s'embellissent à mesure qu'on s'éloigne. Le temps aussi. Bientôt le soleil tape à nouveau. On se met en mode chiffonniers et accroche le linge humide partout où l'on peut.

Ces virevoltantes fanfreluches suivront notre sillon jusqu'à Comillas et la fin de la journée.

Commentaires

Je vous félicite pour vôtre courage et vôtre bravoure toute la famille est derrière vous je vous encourage de tout mon cœur.
Salut les cousins,je vous félicite pour votre parcours.Vous devez avoir un mental d'acier,un courage titanasque et des jambes en béton.
Bon courage pour la suite!
Admiratif et par la même occasion jaloux de votre aventure. Je vous en courage vivement. Biz
Bravo les garçons ! Continuez comme ça. On vous embrasse. À très vite

Ajouter un commentaire