Navigation

Vilalba - Arzua

11-08-2016
80 km
Aller aux photos

Points d'intérêt

  • Les petits hameaux perdus

Je connais des lieux qui respirent

Après une nuit assez peu reposante et commençant à légèrement accuser le coup physiquement, nous avons débuté cette nouvelle journée avec l'énergie caractéristique d'une serpillière bien essorée.

La descente vers l'intérieur des terres offre de très beaux paysages certes, mais assez peu variés, aussi nous n'avons pris qu'assez peu de photos. À noter que le peu de péripéties rencontrées se sont déroulées en rase campagne. Nous les appellerons donc des prairiepéties.

Le trajet emprunté a été cependant assez agréable. Un savant mélange de bitume bien lisse et de chemins de campagne défoncés. Ces derniers nous ont fait traverser de superbes endroits. Des maisons à mille lieues de la civilisation. Des clairières bordées de lumière, mettant en scène ce que nous appelons des instants "Herta" (oui avec la musique...). Et surtout un bon nombre d'anciennes habitations laissées à l'abandon, vestiges d'une autre époque. Nids de souvenirs ou à défaut, de la faune sauvage.

Une nouvelle fois, ou comme d'habitude d'aucuns diront, nous nous sommes retrouvés perdus au milieu de nulle part. Longeant le sommet d'une crête, notre GPS nous envoie vers un chemin qui n'existe pas (plus?). Nous refusant à rebrousser chemin, nous dévalons alors le champ suivant jusqu'en bas. Folle chevauchée qui nous a permis de retrouver la route.

Je termine en m'excusant pour la brièveté de ce récit, il y avait peu de choses à dire. Pour nous faire pardonner, nous avons ajouté quelques photos bonus.

Commentaires

Allez courage ! Encore quoi... 3-4 jours ? 80 km pour des serpillières c'est grandiose !

Ganbatte!!

Ajouter un commentaire